Batman Arkham Knight : le Test sans spoilers

Dernier jeu de Rocksteady, studio qui a redonné au jeu video de super-héros ses lettres de noblesse, Batman Arkham Knight fait suite à 3 jeux open-world de haute qualité et vient clore la saga en apothéose.

Pour ceux qui hésitent encore, voici un récap de pourquoi vous devriez choisir ce jeu. Parce qu’on ne va pas vous spoiler l’histoire, mais on peut vous raconter déjà la fin : vous allez l’acheter, et vous allez prendre un bon gros kiff.

C’est beau 

Les graphismes sont d’une qualité exceptionnelle. Le rendu de l’horizon est précis à distance et l’on sent bien la puissance d’une console new gen lorsque l’on joue.

Gotham City by Night
Gotham City by Night

Le réalisme de la pluie qui ruisselle sur la cape de Batman lorsque vous planez au-dessus des gratte-ciels est un de ces nombreux petits détails qui donnent une atmosphère extraordinaire au jeu.

La fluidité des combats comme du défilement des décors lors des courses à pleine vitesse en batmobile est irréprochable.

L’ambiance gothique de Gotham est bien reconstituée et certains éléments du décor seront amenés à évoluer au fil du jeu (je n’en dis pas plus).

C’est bon 

Le combat est digne des prédécesseurs de la série Arkham (à l’exception de Arkham Origins qui comportait un léger lag dans les combos) et on retrouve la sensation d’être Batman, un maitre des arts martiaux paré à toutes les situations.

Vous avez la possibilité d'appeler votre batmobile à distance ou de vous éjecter automatiquement de la voiture pour démarrer un combat.
Vous avez la possibilité d’appeler votre batmobile à distance ou de vous éjecter automatiquement de la voiture pour démarrer un combat.

Le contrôle de la Batmobile demande un peu de prise en main côté commandes, mais après quelques heures de jeu elle vous semblera aussi naturelle à contrôler que le personnage lui-même. Certains trouvent que la batmobile est très (trop ?) présente dans le jeu. Mais si on veut jouer à un Batman Arkham sans batmobile du tout, il y en a déjà eu 3 avant donc le choix est vite fait. Et le plaisir de foncer à travers les rues pour arriver le plus rapidement possible sur le lieu d’un crime fait réellement partie de l’expérience.

Les énigmes de l’Homme Mystère sont plus ardues que jamais, et vous demanderont parfois beaucoup de créativité pour trouver les solutions adaptées.

Les nombreuses quêtes annexes mettent en avant des ennemis classiques ainsi que des outsiders, offrant à la fois une bonne dose de fan service et une ouverture sur des personnages jamais traités dans le monde du jeu video avant.

C’est Batman 

Le scenario est de bon niveau, même si le dénouement l’intrigue avec le Chevalier d’Arkham (l’un des deux antagonistes principaux, et qui a donné son nom au jeu) se devine à des kilomètres. Peu importe le dénouement, ce qui compte c’est le chemin, et de ce côté votre parcours dans le jeu sera semé d’embûches, de diversité, de clins d’oeil appuyés aux comics et à l’univers DC/Justice League.

La ville de Gotham City est mieux représentée que jamais, et m’a donné la sensation la plus proche au monde de m’immerger dans un univers rappelant celui de Batman The Animated Series, le dessin animé de mon enfance.

Je suis sur que le générique de ce dessin animé résonne encore dans votre tête
Je suis sur que le générique de ce dessin animé résonne encore dans votre tête

Mais ce n’est pas tout : les fans des différents comics pourront tous retrouver l’axe d’approche qui leur plait le plus, et c’est la beauté de ce jeu. Non seulement il vous laisse être Batman, mais il vous laisse être le Batman que vous voulez (celui que la ville mérite, ou celui dont la ville a besoin, comme disait l’autre…).

On appréciera particulièrement l’inclusion de nouveaux personnages issus de New 52 (comics de ces dernières années) et le retour inattendu d’anciens…

Conclusion

Batman Arkham Knight est un jeu à expérimenter de bout en bout et se révèle comme la meilleure proposition de gaming sur les consoles new gen à ce jour. C’est un must pour les fans de Batman, pour les amateurs de furtivité, et pour les complétionnistes compulsifs.

Seul bémol : le Season Pass qui avoisine les 40€ !! Payer le prix d’un jeu pour du contenu additionnel sans connaitre à l’avance sa qualité. Nombreux sont ceux qui voudront attendre la version Game Of The Year pour accéder à ce contenu à moindre prix, mais les retours sur le premier DLC vous mettant dans la peau de Batgirl semblent ne pas lui accorder la valeur de son prix. Mon conseil : n’attendez pas si vous avez envie de jouer à ce jeu, mais ne prenez pas le season pass. Vous aurez bien un promo discount sur les DLC sur le PSstore ou sur le Xbox Live d’ici là de toute façon, sauf que vous saurez à quoi vous en tenir.

Sur une échelle de kiff de 1 à 10, 1 étant un débat de fond avec Franck RIbery et 10 une balade sur le nuage magique de SanGoku, Batman Arkham Knight est ce qui se rapproche le plus d’un 10/10, sans hésiter. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s